FR / UK

La Baby Shower

Une baby shower est l’occasion de célébrer l’arrivée d’un bébé (ou de plusieurs, qui sait) et la future maman dans la joie, la bonne humeur et surtout (on compte sur vous) avec goût !
Car attention, la baby-shower nous venant tout droit des States, le too much / too kitsch n’est jamais bien loin.
Alors prenez garde à ne pas vous étouffer sous un gâteau de couches ou (âmes sensibles s'abstenir) avec une part des pires gâteaux jamais créés (on vous aura prévenues) !

4 0 Écrit par Alicia

Si vous lisez cet article, deux possibilités : soit vous organisez votre propre baby-shower (et dans ce cas, vous êtes un peu control freak sur les bords #bienvenuedansleclub), soit vous l’organisez pour votre meilleure amie/sœur/cousine/etc. (et dans ce cas bon courage, les futures mamans sont parfois quelque peu control freak sur les bords #euphémisme).

Il n’y a pas de règle à proprement parler, cependant l’organisation d’une baby shower revient très souvent à l’une des proches de la future maman.
Baby shower surprise donc, mais mollo sur l’effet « SURPRIIIIIIIISE », au risque de déclencher un accouchement prématuré. #oups

Reprenons dans l’ordre. Votre meilleure amie a attendu les trois mois règlementaires pour vous annoncer sa grossesse vous a collé son test de grossesse encore humide sous le nez : OMG elle va être maman !
Neuf mois d’attente, c’est long (pas tant pour la maman que pour vous, future tatamarraine en délire). Alors il va falloir vous occuper : une baby shower, c’est le projet idéal ! On vous rassure, vous n’allez pas le porter neuf mois, néanmoins plusieurs semaines seront nécessaires pour accoucher d’une fête (presque) parfaite !

Pour organiser une baby-shower, tout est question d’équilibre. Il faut que ce soit mignon sans tomber dans le cucul la praline. Festif sans être déluré (y’a une femme enceinte quand même) (le stripteaseur en couche-culotte et tétine géante, désolée mais non) mais sans être soporifique non plus.

Une baby-shower se découpe en deux temps : les préparatifs et le jour J.
Allez poussez soufflez madame, soufflez, ça va bien se passer !

Avant de se lancer dans l’organisation d’une baby shower, il faut s’assurer que la future maman en a envie, et surtout, être de mèche avec le futur papa (ça vous facilitera grandement la vie).

les préparatifs

6 SEMAINES AVANT
- La date :
pour définir le jour de la baby-shower, consultez le futur papa, qui pourra vous renseigner mieux que quiconque sur l’agenda de la future maman. En général, une baby shower a lieu 4 à 6 semaines avant le terme, idéalement durant le 7ème mois de grossesse. Elle se déroule souvent l’après-midi.
- Le lieu : l’idéal est d’organiser la baby shower au domicile des futurs parents, mais cela peut s’avérer difficile de garder la surprise intacte. À nouveau, appuyez-vous sur le papa pour faire diversion le jour J (« tiens chérie je t’ai offert une séance spa / massage / manucure / pédicure et on enchaîne sur un restau ») et vous laisser ainsi le champ libre pour installer / décorer / recevoir les invitées.
- La liste des invité(e)s : il n’y a pas de règle, mais c’est généralement une fête entre filles (plus propice aux confidences). Il vous faudra contacter ses plus proches amies / collègues / sœur(s) / cousine(s)…
- Le budget : ce n’est pas parce que vous organisez la baby shower que vous devez prendre en charge tout l’aspect financier. N’hésitez pas à demander l’implication du papa et une participation aux invitées.
- Le thème : En tant que meilleure amie de la maman, vous connaissez forcément ses goûts. La tendance est au pastel, mais tout est possible. Tropical, mini animaux, nuages… Tout on vous dit, tout !

5 SEMAINES AVANT
- Les invitations :
vous pouvez tout à fait envoyer des invitations homemade, mais un joli mail / un texto / un appel feront aussi l’affaire (s’il vous manque des infos, missionnez le papa). Bien préciser aux invitées qu’il s’agit d’une baby shower SURPRISE. Le must du must étant de créer une conversation partagée sur Messenger ou Whatsapp, qui vous permettra d’échanger en temps réel avec tout le monde.

4 SEMAINES AVANT
- La décoration :
il s'agit d'une baby shower, il faut afficher clairement le ton de la fête, un élément de déco fort est donc indispensable. Des gros ballons mylar lettres qui formeront le mot « BABY » (ou « GIRL » ou « BOY »), notre DIY des cubes baby (que vous pourrez également utiliser pour pimper les emballages cadeaux), etc.
Etablissez une liste de tout ce dont vous aurez besoin, en fonction du nombre d’invitées et de la taille du lieu.
Que serait une baby shower sans sa Sweet Table ? Alors on ne lésine pas sur les détails : caissettes à cupcakes, jolle vaisselle en papier, lampions, ballons, guirlandes, et pourquoi pas lightbox. Eléments à choisir en fonction du thème que vous aurez déterminé au préalable.
- Le menu : qui dit Sweet Table, dit petites douceurs salées / sucrées. Les cupcakes ont toujours la cote. Une bonbonne de bonbons. Des brochettes de fruits. Des cakes salés. Un buffet simple, mais efficace. La cerise sur le gâteau c’est justement un beau gâteau pour couronner le tout. Si vous ou une des invitées êtes pâtissières dans l’âme, lancez-vous dans la réalisation d’un layer cake. Plus c’est haut, plus c’est beau. #pluscestlongpluscestbon

1 mois AVANT
- Le(s) cadeau(x) :
la tradition veut qu’on offre à la future maman un gâteau de couches et des produits pour bébé. Encore une fois, il n’y a pas de règle. Nous on est d’avis à lui offrir un soin pour elle, un beau transat Charlie Crane pour elle pour bébé... S’il y a une liste de naissance, l’idéal est d’y piocher vos idées cadeaux. Autre option, un poil impersonnelle mais valeur sûre, la petite enveloppe commune.
- Les jeux / DIY / ateliers : Si vous récupérez les cadeaux en amont, vous pourrez customiser leur emballage avec notre DIY. Et sinon, réalisez les cubes que vous pourrez disposer sur la Sweet Table par exemple. Vous pouvez les personnaliser en y ajoutant des détails liés à votre thème. Sans être trop psychorigide sur les timings, on vous conseille malgré tout de réaliser une « feuille de route » de la baby shower afin d’en faire un événement rythmé et agréable. On vous propose quelques jeux et ateliers un peu plus bas. Faites confiance à votre imagination, et sollicitez celle des invitées.
- Répartition des tâches : à nouveau, ce n’est pas parce que vous êtes à l’initiative de la baby shower que vous devez tout gérer de A à Z. Osez demander de l’aide. La copine douée de ses mains sera ravie de créer des couronnes de fleurs en tissu pour tout le monde (si elle est sympa, et sinon juste pour la future maman, et si elle est vraiment pas sympa, juste pour elle-même). La Julia Child du groupe sera enchantée de s’occuper du buffet. L’amie alcoolo se réjouira quant à elle de préparer l’atelier cocktail (mais sans alcool pour la maman, cela va sans dire que l’A.A. (amie alcoolo) boira sa part), etc.

1 SEMAINE AVANT
- Check général :
les invitées, les missions assignées à chacune, les courses, la déco, le mood de la future maman… Un petit point s’impose à quelques jours de l’événement, en cas d’imprévu vous aurez le temps de trouver un plan B !
- Les goodies : facultatifs, mais ils feront de vous l’amie parfaite que tout le monde s’arrachera pour sa propre baby shower. L’idée : que chacune reparte avec un petit souvenir de la fête. De jolies pochettes en papier, des stickers, des confettis, des bonbons… Si vous vous y prenez en avance et avez le budget pour, vous pouvez réaliser des tote-bags personnalisés.
- Photographe : à moins d’être Crésus (ou Beyonce), vous n’aurez pas les moyens d’embaucher un photographe pour l’occasion. Essayez de récupérer un reflex qui incite à prendre de belles photos. Un trépied et on improvise un coin photobooth. Si possible, mettez à dispo des appareils jetables, une fois les photos développées, vous pourrez remettre un bel album à la future maman.

LE JOUR J

11H La maison est libre, vous avez du renfort à vos côtés (car même avec toute la volonté du monde, vous ne pourrez pas tout gérer toute seule). Il faut installer la déco, la Sweet Table. Dedans / dehors, tout dépend du lieu / du temps. Gonfler les ballons (de baudruche et à l’hélium). Si le cœur vous en dit, réalisez une arche de ballons, un mur de ballons ou tout simplement une ou plusieurs belles grappes de ballons. Effet dingue garanti.

14H Tout est prêt, les invitées sont arrivées. Vous avez le cœur qui palpite, voire quelques contractions, vous ne diriez pas non à une péridurale pour vous détendre un peu.

14H15 Quand vous entendez le cliquetis des clés, vous dites toutes en cœur  « surprise » (vous chuchotez même, rapport au risque de l’accouchement sur le palier).

14H16 La future maman fond en larmes, le futur papa a l’œil qui brille. Il s’éclipse sans un bruit, la fête peut commencer.

14H20 La maman a repris ses esprits, elle sait que tout ça, c’est vous, et son regard vous dit merci. Toutes ces semaines de préparation valaient le coup (la grossesse nerveuse que vous avez développée n’est qu’un détail).

14h30 La maman connaît tout le monde, mais tout le monde ne se connaît peut-être pas. Vous avez demandé au préalable à chaque invitée de vous envoyer une photo d’elle bébé que vous avez imprimée (la vôtre et celle de la mummy y compris) et à laquelle vous avez attribué un numéro. C’est parti pour le premier jeu : Who’s Who ? Bien sûr, vous ne participez pas, sinon c’est de la triche.

15H Vous enchaînez sur un test à l’aveugle : un bandeau, une cuillère, des petits pots de bébé, et chacune doit en goûter trois. Pour les moins douées, vous avez même prévu un bavoir. #bienjoué

15H30 Il est temps de se rafraîchir non ? C’est parti pour un atelier Mocktail (cocktail sans alcool) (sauf si l’A.A. insiste pour sortir sa fiole). Sans alcool, la fête est plus folle. Enfin pas tout le temps, faut pas pousser bébé mémé dans les orties.

16H Les cadeaux !!! Aux US, l’ouverture des cadeaux fait l’objet d’une activité à part entière : c’est une tradition, difficile d’y échapper, même si en France les envies divergent.
Vous avez disposé tous les présents sur une grande table / une petite table / une chaise / un tabouret (tout dépend du nombre de cadeaux) joliment décoré(e), et ils sont remis à la future maman dans un enthousiasme collectif. Vous avez même pensé à emballer des petites bricoles qui auront le mérite de faire rire l’assemblée (le bouquin « La mère parfaite est une mytho », un petit tee-shirt rigolo « Maman t’es belle et sympa je comprends papa », etc.)

16H30 Le gâteau !!! Fait maison ou pas, il doit être beau car c’est une des stars de la fête. Et il peut carrément être au centre de toutes les attentions si c’est un « gender reveal cake ». Mais cela demande l’accord préalable de la maman et du papa. On vous explique : les parents n’ont pas encore révélé le sexe du bébé, ils l’inscrivent sur un papier qu’ils glissent dans une enveloppe qu’ils vous remettent et que vous remettez à un pâtissier (vous suivez ?). Le pâtissier devra réaliser un gâteau « mystère » (extérieur neutre, intérieur explicite). Le sexe du bébé sera révélé lors de la découpe du gâteau, tadam !

17H30 Le papa rentre, vous en profitez pour le désigner photographe officiel. Chacune attrape un accessoire photobooth et c’est parti pour une séance photo délurée (ou sage hein, c’est comme vous voulez).

19H-20H-21H Les invitées repartent les unes après les autres. Vous restez et aidez à tout remballer (parce que vous êtes décidément la plus cool).

On vous a préparé un rétroplanning, à télécharger ici.

BONUS : LE jeu "oserez-vous?" (pas nous)
Un concours de rapidité : à celle qui enfilera à la maman une couche (taille adulte, on s’entend) le plus vite possible.

Conseil d’ami (Partie 1)
Si la future maman est superstitieuse mais qu’elle rêve d’une baby shower malgré tout, rien ne vous empêche de l’organiser à la naissance du bébé. Les préparatifs et le déroulé restent identiques, à un détail près : le bébé ne sera plus dans son ventre mais dans vos bras !

Conseil d’ami (Partie 2)
Si vous êtes allergique aux stéréotypes (garçon = bleu / fille = rose) et que cela vous freine dans l’organisation d’une baby shower, sachez que tous les thèmes sont possibles et déclinables à l’envi.

À lire également

Remonter vers le haut
Remonter vers le haut